Yamoussoukro: adieu vieux Dicko, gardien du lac de caïmans sacrés


30 Août. 2012

La famille inconsolable devant la disparition cher Dicko
la veuve Dicko entourée de ses filles et de quelques membres de sa famille

5 millions de francs pour le président de la république et trois millions pour la famille d’Houphouët Boigny  voilà les principales sommes recueillies pendant les funérailles du vieux Dicko. Il a été mortellement agressé par « ses » crocodiles du lac… « ses » bêtes sauvages.

Une cérémonie qui fait office de funérailles a été organisée  ce août 29 2012 au domicile du spectaculaire gardien de caimans sacrés des lacs de la ville Yamoussoukro .

J’ai décidé de ne pas manquer cette cérémonie pour  saluer d’abord la mémoire du disparu et apporter ensuite ma modeste compassion  à celui qui tant émerveillé   de nombreux touristes.

Au quartier Dioulabougou, les autorités de la ville et les populations sont venus nombreux rendre un dernier hommage à l’illustre disparu. Du Maire de la commune en passant par le Gouverneur et le représentant du Chef de l’Etat, tous sont ont temoigné leur compassion à la famille éplorée.

Pour moi, la mort de vieux Dicko reste un signal fort pour les acteurs du monde du touriste. Car il faut bien vivre de son talent sinon de son travail. « Le vieux a uniquement veillé  sur ces bêtes sauvages pendant 30 ans par passion? » se demande un journaliste d’un organe de presse de la place.

En tout cas les images de son domicile que j’ai pu bien visiter vous donneront certainement une réponse.

Médecin après la mort ? Oui, nous le sommes tous. Mais il n’est pas trop tard pour relever le défit. Puisse que vieux Dicko  d’origine peul (bêlard) dont  les restes n’ont pas encore été retrouvés  jusqu’à aujourd’hui  laisse une veuve une femme et trois enfants orphelins.

Le domicile de Dicko
Derrière cette porte se trouve la maison du vieux Dicko
Dans la cour du domicile, les femmes font la cuisine pour recevoir les invités
categories Culture, Education Information

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *