Fidèle Kofi: du football au cinema


18 Nov. 2016

Fidèle Kofi, sur un plateau de tournage
Fidèle Kofi, sur un plateau de tournage

Il aurait pu devenir footballeur. Car tout petit, Fidèle Kofi fait ses premiers pas dans le centre de formation Cyril Domoraud. Un centre situé au cœur de la capitale des 18 montagnes, dans l’ouest de la Cote d’ivoire.

Fidèle est un homme endurant. Au sens littéral du terme. Il remporte une de course  de 1500 mètres lors d’un tournoi inter-scolaire en 1996

« Fidkof », comme on le surnomme, n’avait pas prévu de devenir homme de théâtre ou réalisateur-Scénariste. Les choses ont pris forme d’elles mêmes au fur et à mesure qu’il avançait dans sa découverte de la vie et au gré de ses études. « J’avoue que tout est partit de ma passion pour la lecture et l’écriture. J’avalais 3 livres par semaine »,  dit-il avec beaucoup de fierté.

Fidèle sort son premier roman (Baume au cœur, NEI) en 2000 alors qu’il est encore élève de terminale. Puis un second en 2008 (De silence et d’amour, NEI). Plus tard, il se passionne pour l’écriture théâtrale et le scénario. Il intègre l’Ecole Nationale de Théâtre et de Danse après un cycle secondaire au Lycée d’Enseignement Artistique d’Abidjan en tant que plasticien.

C’est un jeune réalisateur talentueux et plein d’avenir qui s’ouvre à nous…alors : « Silence on Tourne » !

 Fidèle Kofi pourquoi le théâtre, le cinéma et non le football ? 

FidKof en action
FidKof en action

Pourquoi le théâtre et le cinéma et pas le foot ? Beh parce que j’avais besoin de m’exprimer. Depuis mon jeune âge, je suis à la recherche d’un langage, d’un médium qui me conduirait à dire toutes les histoires qui bouillonnent en moi. Et Dieu seul sait que des histoires, j’en ai plein la tête. Le foot m’aurait affreusement limité (rires)

Dites-moi, tous ces jeunes que vous formez, ont-ils l’espoir de pourvoir se faire une place dans l’univers culturel du pays ?

Le terrain est vierge et aussi mal exploré, quand on voit l’inorganisation du milieu. Mais chaque génération a son combat et je pense que les lignes sont en train de bouger grâce au cinéma numérique et à la détermination des nouvelles générations. Suivez mon regard (rires)

Pouvez-vous nous donner deux critères pour être un bon comédien ?

Humilité et apprentissage

 A-t-on réellement besoin d’être formé pour être un bon acteur ?  Naît-on pas déjà bon acteur ? Pourquoi ?

A l’école Nationale de Theatre et de Danse Fidkof garde toujours ses réflexes de footballeur
A l’école Nationale de Théâtre et de Danse Fidkof garde toujours ses réflexes de footballeur

On naît comme tout être humain avec des qualités. Si tu nais avec des qualités pour être acteur et que tu ne les développe pas en te formant, celui qui est né sans qualités d’acteurs mais qui se forme et y met son cœur, sera meilleur que toi. La leçon ? Travailler, toujours travailler. On n’est jamais trop fort.

Qu’est ce qui fait la force d’un bon scénario ?

La simplicité de l’idée de départ.

 

categories Actualités

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *